MELL

Mell déroute une fois de plus et a posé sur son chemin deux-trois explosifs bien placés, histoire de ne garder que l'essence de ses chansons décoiffées.

Puis elle a craqué une allumette et le feu a pris.

Après une tournée bien agitée pour son dernier album ,« C’est quand qu’on rigole », la sortie de son livre « Qultures » et une tournée d’automne 2008 en solitaire, Mell reprend la route et le chemin des studios en ce début d’année 2009.
Pour cela, elle recompose une équipe toute neuve.
Dès le deuxième jour de l’année, elle s’envole pour Berlin pour rencontrer Toby Dammit, batteur américain aux références douteuses (Iggy Pop, The Swans, The Residents) qui deviendra, après écoute des maquettes, le réalisateur et batteur de son 4ème album.
Ils rencontrent ensemble dans un bar berlinois une certaine Randy Twigg, canadienne (Toronto) et bassiste de son état (qui joue -dit-elle- avec Mt. Sims, elle-même et avec le feu). Cette rythmique brûlante étant en place, ne restait qu’à trouver l’élément perturbateur : Ce sera le guitariste Kid Congo (The Gun Club, The Cramps, Nick Cave & The Bad Seeds).

Depuis ses 18 ans, Mell couche son talent sur le papier comme elle jette ses émotions débridées sur scène : avec finesse et sans artifice. Un premier album “Mon Pied En Pleine Face” en 2003 l’a fait entrer dans la case “nouvelle scène française”, clivage qu’elle dynamitera avec plaisir dans son second opus rock’n roll “Voiture A Pédales” sorti en 2005. Auteur, compositeur, interprète et guitariste de surcroît, Mell, 24 ans nous livre son troisième disque “C’est Quand Qu’on Rigole”, produit par le label Mon Slip et dont la sortie est prévue à l’automne 2007. Cet album tonitruant pétri de punch-rock hardi et déluré, de jazz chancelant et de manouche de terrain vague est un régal! Ca sent la colère de vivre, l’émotion à fleur de plume et le sourire un brin sarcastique. Des dégâts amoureux au K.O social en passant par la case ‘autodérision’ , il y a du caustique entre les notes comme entre les lignes. Mell invente un genre nouveau, le sien: la Chanson Décoiffée.

Pour cette dernière production, Mell a été largement épaulée par son complice de scène, le trompettiste Edouard Romano, chargé de la direction musicale et de Christian Olivier (producteur du label Mon Slip) à la réalisation. “ C’est Quand Qu’on Rigole ” a été enregistré au Studio Ferber en Février et Mars 2007. Le confort du lieu a laissé place aux inspirations du moment, donnant ainsi naissance à des dérapages électriques (Porcherie), des improvisations sonores (Pas Pompier) voire des morceaux imprévus (Last Vegas part.I.) La plupart des titres ont été enregistrés “live” pour un rendu brut et sincère. Du plaisir donc pour la troupe qui conjugue les talents de Hervé Rouyer (batterie), Emmanuel Harang (contrebasse), Gaël Le Bihan (piano), Edouard Romano (trompette) et Julien Petit (saxophones). On note aussi que Hervé Legeay et Gipi Cremonini, respectivement guitariste et contrebassiste de Sansévérino, se greffent à cette substantifique moelle (Sans Parapluie).

Mais la scène reste le terrain de jeu favori de Mell et ces quelques années passées à parcourir la France (et l’étranger) ont dévoilé une personnalité imprévisible aux shows énergiques. Elle a ainsi assuré les premières parties de Camille, des Wampas, de Brigitte Fontaine ou de Miossec, entre autres; Sansévérino, La Rue Kétanou, ou encore Têtes Raides a font chanter à leurs côtés... Mell, en tournée, fait mouche. Sa prestation scénique au festival “Alors ! Chante...” de Montauban édition 2007 a d’ailleurs été récompensé par le Prix Félix Leclerc de la chanson qui lui vaut une programmation aux Francofolies de Montréal 2008.

Elle fait ce qui lui plaît, elle chante ce qu’elle respire. A pleins poumons... “C’est quand qu’on s’en va, c’est quand qu’on décolle...” Et Mell ne se cantonne pas à l’écriture de chansons. Un premier recueil pour une édition limitée du disque “Voiture A Pédales” annonçait les prémisses de sa passion pour l’écriture. Elle vient d’en finir un second, à paraître début 2008 et travaille au troisième ainsi qu’à un livre-disque en collaboration avec l’artiste nancéen Lucky Looser.

Since the tender age of 18, Mell has been expressing her talent and unbridled emotions on both paper and stage with the same subtlety and lack of pretense. In 2003, her first album "Mon Pied En Pleine Face" (My Foot In Your Face) earned her a place in the "New French Scene", a tag she gleefully dynamited in 2005 with her second rock 'n roll opus, "Voitures à Pedales" (Pedal Cars). At 24, singer, songwriter, composer and guitarist Mell has delivered her third album "C'est Quand Qu'on Rigole" (When Do We Get To Laugh), produced by the label Mon Slip and released in France in September 2007. This thundering album, booming with bold, sassy punch-rock, wavering jazz and vacant-lot manouche, is positively delicious. It's got a rage to live, emotions teetering on the edge and a Mona Lisa smile. The songs run the gamut from amorous accidents to calamitous social issues and are laced with self-deprecating humor. There's caustic corrosion in the cracks between the notes and the lines. Mell has invented a new genre all her own: Hair-Raising Music.

Trumpeter Edouard Romano, Mell's on-stage accomplice, served as musical director on the album, which was produced by Christian Olivier of Mon Slip. "C’est Quand Qu’on Rigole" was recorded at Studio Ferber in February and March of 2007. The relaxed atmosphere brought on bursts of inspiration leading to electric side-trips (Porcherie), sonic improvisation (Pas Pompier) and unplanned songs (Last Vegas Part I). Most of the titles were recorded live to keep them raw and sincere. And good fun for the group, which brought together the talents of Hervé Rouyer (drums), Emmanuel Harang (double bass), Gaël Le Bihan (piano), Edouard Romano (trumpet) and Julien Petit (saxophones). Two members of the group Sansévérino,guitarist Hervé Legeay and double bassist Gipi Cremonini, added spice to the mixture (Sans Parapluie).

But the stage is still Mell's favorite playground. These past few years spent traipsing around France (and abroad) have unveiled a performer who is as full of surprises as she is energy. Mell has opened for Camille, Les Wampas, Brigitte Fontaine and Miossec, among others. Groups like Sansévérino, La Rue Kétanou and the Têtes Raides have invited her to join them on stage. On tour, Mell always brings the house down. Her 2007 performance at the "Alors! Chante..." festival in Montauban earned her the Prix Félix Leclerc and a slot in the 2008 edition of the Francofolies Festival in Montréal.

Mell does what she pleases and sings as she breathes: from the bottom of her lungs. "C’est quand qu’on s’en va, c’est quand qu’on décolle..." (When do we get to leave, when do we blast off...) And Mell does not confine herself to songwriting. A collection of poetry, released as part of a limited edition of the album "Voiture A Pédales", confirms her passion for the written wo rd. She's just finished a second collection,to be published in early 2008, and is working on a third, along with a book-album project in collaboration

DISCOGRAPHIE CHEZ MPA

  • C'EST QUAND QU'ON RIGOLE
    (Album)
    Mon Slip Warner Music 2007

LIENS

Mell Myspace :
http://www.myspace.com/mellturbo

Auteurs

Vous devez télécharger Flash Player 9.0 Ici